Les 5 grandes étapes pour faire du tri dans sa maison et faire de la place pour de nouveaux projets !

Vos enfants, c’est le grannnnd projet de votre vie ! Et d’ailleurs, depuis leur naissance, vous leur avez consacré votre amour, votre temps, votre énergie…Vous oubliant souvent au passage 😉

Le rôle de mère dévouée, vous connaissez bien, c’est même le plus grand rôle de votre vie. Mais aujourd’hui, vos petits ne sont plus si petits, on peut même dire que se sont des ados et pour certains des presque adultes. Bref, ils ne sont pas loin de quitter le nid, et quoi qu’il en soit, vous en avez fini depuis longtemps avec les bains et les histoires du soir, les innombrables allers-retours à l’école, collège et activités extra-scolaires.

Ouiiii, vous pouvez le dire et sauter de joie, c’est la quille ! Vous allez enfin avoir du temps pour vous, pour remplir votre agenda d’autres activités que celles réservées aux enfants ou pourquoi pas vous affaler dans le canapé (oui, jusqu’ici, vous ne pouviez pas par manque de temps et aussi parce que ce sont vos enfants qui squattaient le canapé.)

Et surtout, surtout, vous allez pouvoir vous lancer dans de nouveaux projets, rien que pour vous ! Des projets qui n’auront rien à voir avec la famille. Pour l’instant, vous n’avez pas encore vraiment d’idées de ce que vous pourriez faire, mais une chose est sûre, vous entrez dans une nouvelle période de votre vie (la deuxième) et vous comptez bien en profiter !

s'épanouir

La deuxième partie de votre vie, un champ de possibilités à cultiver.

A peine le temps de le dire et voilà que tout votre bel enthousiasme retombe déjà ! Mais que se paaaasse-t’il ? Mentalement, vous avez du mal à vous défaire de votre costume de maman, c’est que ça fait longtemps que vous le portez. Et dans un fulgurant éclair de lucidité, vous vous demandez qui vous êtes sans ce costume, quels sont vos besoins et vos envies. Mais alors comment faire ? 

Il ne s’agit pas de mettre vos enfants à la porte (euh, ben non ça ne se fait pas) pour enfin, vous autorisez à vivre pour vous, ni d’attendre qu’ils soient tous partis de la maison. Ouf, vous voilà rassurée ! Le changement ne doit pas forcément passer par un grand chamboulement, mais il est tout de même nécessaire de passer à l’action. Oui, mais alors, que faut-il faire ? Le premier pas va être de faire du tri dans la maison. Puisque vous entamez la seconde partie de votre vie, vous allez vous libérer (libérée, délivrééééée) de ce qui appartient à une période révolue et dont vous n’avez absolument plus besoin ! Cet espace créé va vous ouvrir un champ de possibilités que vous pourrez alors cultiver.

Et si aujourd’hui était le jour où vous décidiez de vous (re)mettre à la première place ?

Une vie, ça passe vite n’est-ce pas ? Alors, ne prenez pas le risque de passer à côté de la vôtre. Décider de se remettre à la première place de sa vie, c’est être à l’écoute de ses besoins (ils évoluent), de ses envies et de ses désirs (ils ont certainement changé). C’est exprimer tous ses potentiels et exploiter ses compétences afin de se réaliser pleinement. Ne pas le faire, c’est prendre le risque d’accumuler de la frustration et du ressentiment, envers soi, envers les autres. Pas besoin de vous faire un dessin, vous voyez à quoi ça ressemble et ça ne fait pas rêver du tout, mais alors, pas du tout du tout !

En parlant d’accumulation, il est temps d’aller regarder d’un peu plus près dans vos placards tout ce qui s’est entassé depuis toutes ces années. Tout ce qui prend la poussière, bloque le flux d’énergie dans votre intérieur et dans votre vie. Et, avouez-le, vous ne vous rappeliez même pas de la plupart de ces objets.

Prête à vous lancer dans l’exploration de votre maison et à remonter le fil de votre histoire à travers vos possessions ? Je vous propose d’expérimenter la méthode de tri en conscience qui va vous permettre de porter un nouveau regard sur votre intérieur et sur les objets qui se sont accumulés au fil des années. 

Quelle est la différence entre faire du tri et faire du tri en conscience ?

Faire du tri, c’est se débarrasser de ses affaires sans se poser trop de questions et passer à côté de tout l’enseignement qui se cache derrière.

Faire du tri en conscience, c’est grandir en connaissance de soi, vous verrez que c’est essentiel pour vivre une vie qui a du sens et qui vous ressemble. 

Cette méthode, je l’ai découverte il y a une quinzaine d’années. Elle a participé à ma guérison à la suite d’un burn-out. Faire du tri et désencombrer ma maison a littéralement changé ma vie. Si c’est le bon moment pour vous, je vous propose de faire votre propre expérience.

Une fois que vous aurez appliqué et assimilé ce processus, vous aussi vous devriez en ressentir tous ses bienfaits :

  • plus de clarté
  • plus de sérénité
  • une meilleure connaissance de soi
  • un retour à l’essentiel
  • plus de détachement et de lâcher-prise
  • plus d’espace psychique, émotionnelle et physique…
  • plus de créativité
  • plus d’énergie
faire-du-tri-dans-sa-maison

Il y aura 5 grandes étapes à suivre pour faire du tri et désencombrer :

Étape 1 : avoir de la clarté sur votre situation

La première étape consiste à clarifier votre situation, là où vous en êtes aujourd’hui et vers quoi vous voulez aller. C’est une étape nécessaire à la réussite de votre projet de changement. C’est en effet ce à quoi vous aspirez qui va vous donner l’énergie et la motivation de passer à l’action.

  • Quelle est donc votre motivation aujourd’hui ?
  • En quoi est-ce important pour vous de changer la situation actuelle ?
  • Qu’avez-vous envie de lâcher ?
  • Comment pouvez-vous décrire le plus concrètement possible ce à quoi vous aspirez ?
  • Qu’est-ce que vous pensez désirer ?
  • A quoi ressemblerait votre environnement ?
  • Qu’est-ce que ces changements vont vous permettre de faire ?
  • Comment allez-vous vous sentir ?
  • Qu’est-ce qu’il est bon de vivre pour vous ?
  • Qu’est-ce qui vibre ?
  • Qu’avez-vous envie de semer ?

Prenez le temps de répondre à ces questions, à chaque réponse que vous trouverez, demandez-vous encore pourquoi. Cet exercice peut prendre quelques heures, peut-être même aurez-vous besoin d’y revenir pendant plusieurs jours.

Formulez vos réponses en termes positifs ex : « alléger » au lieu de « désencombrer « , « créer de l’espace » plutôt que « se débarrasser de » ou « je choisis de » au lieu de « je dois ».  « J’ai envie » plutôt que « je veux ». L’envie vient du cœur, tandis que la volonté vient du mental et c’est le cœur qui finit toujours par l’emporter sur le mental.

Vous pouvez noter vos réflexions, l’écriture s’avère être une alliée précieuse dans ce processus de changement.

Étape 2 : lister les pièces de la maison et prendre des photos

Faites la liste des pièces de votre maison et noter pour chacune le degré d’encombrement. Vous pouvez décider de commencer à faire le tri par la pièce qui vous semblera la plus facile (moins d’objets accumulés, ou moins de souvenirs qui viendraient soulever des émotions), ou celle qui vous apportera une plus grande satisfaction (le salon où vous aimez vous détendre). A vous de voir où se situe votre priorité, car vous ne pourrez pas désencombrer votre maison en un week-end, ni même en une semaine.

Soyez patiente, ne souhaitez pas avoir terminé avant même d’avoir commencé ! J’observe que c’est souvent ce qui bloque mes clientes dans leur démarche de changement.

Une fois que vous avez choisi la pièce par laquelle vous allez commencer, prenez des photos à partir des différents angles. Pourquoi ? Cette astuce va vous aider à prendre du recul pour gagner en clarté et vous visualiserez mieux votre progression. Mesurez ses progrès et se féliciter à chaque étape est essentiel pour atteindre ses objectifs. Cela permet d’avancer pas-à-pas, sans se décourager, ni risquer d’abandonner.

Ensuite, identifiez le moment de la journée où vous êtes le plus disponible et le plus en forme et notez ce rendez-vous avec votre maison dans votre agenda, un peu chaque jour, ou une demi-journée, un week-end. Tout dépendra du volume d’objets à trier et du temps que vous pourrez y consacrer.

Étape 3 : préparer le lieu et le matériel

Libérez l’endroit de la pièce où le tri sera effectué, ce peut être le sol (le lit ou la table). Puis délimitez certaines zones suivant la destination des objets, préparez des contenants (une caisse, un sac ou un carton) que vous allez libeller comme suit :

  • Poser sur le sol (délimiter avec un drap par ex.) : ça reste ici (dans la pièce), ce qu’on a besoin d’avoir à portée de main chaque jour.
  • Sur le sol : ça reste, je stocke (dans la pièce), utilisation occasionnelle
  • 1 caisse : ça reste, ailleurs, pour tous les objets conservés qui vont dans une autre pièce (à ranger à la fin de la séance)
  • 1 sac ou 1 carton : ça sort, je donne, tout ce qui est en bon état (je m’assure que ça partira rapidement)
  • 1 sac ou 1 carton : ça sort, je vends, demande du temps (je m’en occupe rapidement)
  • 1 sac poubelle : ça sort, je jette, tout ce qui est abîmé et qui ne rentre pas dans les autres catégories (tri sélectif. Je m’en occupe dans la semaine)

Gardez toutes les boîtes (plastiques, chaussures) que vous trouverez, elles vous seront utiles au moment d’organiser et de ranger vos objets. Choisissez une jolie boîte pour chaque membre de la famille dans laquelle vous déposerez les objets sentimentaux que vous voulez absolument conserver. Des marqueurs et des étiquettes peuvent être utiles au moment de ranger et de réorganiser les affaires triées.

trier-désencombrer

Étape 4 : effectuer le tri et désencombrer

Avant de vous lancer tête baissée dans la bataille, listez les catégories d’objets qui se trouvent dans la pièce. Ces catégories seront à diviser en trois grands groupes : les objets fonctionnels, les objets esthétiques et les objets sentimentaux. On est d’accord que ce qui entre dans le groupe « objets sentimentaux » comme les photos de vos enfants par exemple, sera à traiter quand vous vous serez exercée sur des choses qui ne vous tirent pas la larme à l’oeil dès que vous l’avez entre les mains 😉

Sortez un par un les objets et concentrez-vous sur les choses qui vous paraissent essentielles, sur ce que vous voulez vraiment garder et pas sur ce qu’il y a à jeter ! Quelle différence cela fait-il ? Si vous vous concentrez sur ce qu’il y a à jeter, il y a fort à parier que cela créera une angoisse, et vous allez mettre en place des résistances qui vont vous freiner. Tandis que si vous vous concentrez sur l’essentiel, les objets qui vous permettent de vous projeter dans votre nouvelle vie, alors vous envoyez un message positif à votre cerveau et à votre cœur et vous aurez ainsi toutes les chances de mener à bien votre démarche de changement.

Astuce : regroupez les objets d’une même catégorie, exemple, vous avez des livres dans d’autres pièces, allez les chercher pour les rassembler au même endroit, vous aurez ainsi une idée précise du nombre et du volume d’objets que vous possédez. 

LES QUESTIONS à se poser pour faire le tri en conscience

Passez chaque objet au filtre des questions pour le guider à sa destination finale :

  • Est-ce que je m’en sers ?
  • Quand et à quelle fréquence ? (cela permet de confirmer que vous vous en servez vraiment)
  • Vais-je penser à m’en servir ? (on garde des tas de choses pensant s’en servir un jour, mais que l’on finit par oublier)
  • Est-il en bon état ?
  • Est-il pratique ?
  • L’ai-je en double ?
  • L’ai-je en nombre suffisant ?
  • Ai-je de la place suffisante pour le conserver ?
  • Ne peut-il pas servir à d’autres ?
  • Est-ce qu’il me met en joie, m’inspire et génère des émotions positives ? (cela permet d’augmenter votre taux vibratoire et donc votre bien-être)
  • Est-ce qu’il va m’aider à cultiver mon champ de tous les possibles ?

Prenez une décision pour chaque objet, car c’est la somme de toutes ces décisions non prises qui bloquent votre énergie et vous freinent dans la réalisation de nouveaux projets.

Étape 5 : se féliciter, le chemin est déjà une réussite

Trier et désencombrer votre intérieur va soulever de nombreuses questions et possiblement, chambouler la maisonnée. Votre conjoint, vos enfants peuvent ne pas adhérer à votre démarche et vous mettre des bâtons dans les roues.

Vous-même, pendant tout le processus serez traversée par de nombreuses émotions, agréables et désagréables. Vous pourrez être tentée de tout garder (surtout ce qui touche à l’histoire de vos enfants, les souvenirs de la petite enfance), de baisser les bras et d’abandonner. Attendez-vous à des résistances de votre entourage face à tout ce qui ressemblera au chaos. C’est une réaction normale, il est important que vous expliquiez à chacun ce qui vous motive et en quoi ce changement est essentiel pour vous. Expliquez-leur aussi l’impact positif que cela aura sur l’ensemble de la famille. En vous investissant dans de nouveaux projets, vous serez plus épanouie et vos relations plus positives et harmonieuses.

Félicitez-vous, chaque pas en avant est une victoire et vous rapproche un peu plus de vos rêves.

Êtes-vous prête à passer à l’action ?

Si vous avez choisi de commencer à désencombrer votre cuisine, je vous propose de télécharger  « La précieuse Check-list pour organiser et décorer sa cuisine afin d’optimiser son énergie pour réaliser tous ses projets et de s’épanouir pleinement.»

Et maintenant, c'est à vous de jouer et d'expérimenter !

  1. Clarifiez votre situation
  2. Listez les pièces et prenez des photos
  3. Préparez le lieu et le matériel
  4. Faites le tri et désencombrez
  5. Félicitez-vous !

Et téléchargez la précieuse Check-List !

Si vous avez aimé cet article et que vous connaissez une amie qui a envie de faire des changements dans sa vie, permettez-lui de passer à l’action, de s’alléger et d’accueillir la nouveauté en lui partageant cet article par mail ou sur Facebook en la taguant.

stephanie-feng-shui-sensoriel

Vous pouvez aussi l’épingler sur Pinterest !

les-cinq-grandes-etapes-pour-faire-le-tri
trier-désencombrer-la-maison
Faire-du-tri-quand-les-enfants-grandissent